Aller au contenu principal
Animation 2018


« L’impossible est la fiancée de l’humanité, et vers l’impossible volent nos âmes ».

Andreï Platonov

 

L’animation, comme genre cinématographique, ne fait pas écho à la réalité elle-même, mais bien plus aux idées des penseurs. Et les idées sont toujours plus audacieuses. Les films sélectionnés sont souvent une réinterprétation de la mort et une illustration du rêve.

La force de ces films d’animation est, au-delà des discours, de toucher l’âme des petits et des grands, de s’adresser à la beauté et à l’émotion.
 

Alisa Tsygankova
 

Dimanche 11 mars à 11h au Grand Action, présenté par Eugénie Zvonkine et Yanna Buryak en partenariat avec la société " Mimesis "

 

LA BATAILLE DE KERJENETS  - СЕЧА ПРИ КЕРЖЕНЦЕ - 1971 - Youri Norstein, Ivan Ivanov-Vano - 10’ 
LA FILLE ET LE DAUPHIN  - ДЕВОЧКА И ДЕЛЬФИН - 1979 - Rosalia Zelma - 10’
LA VACHE - КОРОВА - 1989 - Alexandre Petrov - 10’ 
LE HÉRISSON DANS LE BROUILLARD  - ЕЖИК В ТУМАНЕ - 1975 -  Youri Norstein - 10’ 
LE PROLÉTAIRE VOLANT - ЛЕТАЮЩИЙ ПРОЛЕТАРИЙ - 1962 - Iossif Boïarski, Ivan Ivanov-Vano - 16’
LE SONGE D’UN HOMME RIDICULE - CОН СМЕШНОГО ЧЕЛОВЕКА - 1982 - Alexandre Petrov - 20’ 
L’HARMONICA DE VERRE - СТЕКЛЯННАЯ ГАРМОНИКА - 1968 - Andreï Khrjanovski - ​​​​​​​Scénario de G. Chpalikov - 19’
MERVEILLE - ЧУДО - 1973 - Anatoli Petrov - 2’ 
POTETS (LE SUEUR - ndtl) - ПОТЕЦ - 1992  - Alexandre Fedoulov - 17’