Aller au contenu principal

Le soleil se lève à l’est : des femmes russes remarquables

Image

 

LA FEMME RUSSE

 

Dans l’imaginaire occidental, la femme russe est une dangereuse séductrice à laquelle personne ne résiste. Elle est poétesse, danseuse, espionne, aristocrate désargentée ou chanteuse d’opéra, elle trimbale la nostalgie de sa terre la Mère Russie, elle est inconsolable et d’une beauté sans rivale.


En Russie c’est bien autre chose : la femme russe est un solide pilier de la société, elle est batailleuse et multi-tâches, elle soigne et soutient les hommes souvent alcooliques, elle les domine largement. Elle construit les routes et chante dans les usines, elle entretient la foi communiste ou orthodoxe, selon les époques. Sa beauté est musclée et volontaire.


Peu d’adolescentes évanescentes ou de femmes « inutiles » dans le cinéma russe. Les femmes s’assument et se débrouillent sans les hommes. Un féminisme obligé, une parité naturelle qui pallie l’absence de lois protégeant et promouvant les femmes. Elles luttent à l’image de leurs maris-amants-enfants soldats qui ont combattu toutes les guerres courageusement,  elles vivent à la dure comme eux. Elles gouvernent en sous-main, officieusement.


Cependant la femme russe se sent dépositaire des arts, de la sensibilité, des sentiments. Elle attrape le bonheur au vol, quand il passe. Elle ne se plaint pas. Elle jure comme un charretier parfois, mais elle s’attendrit dès qu’on lui propose l’amour.


Dans ces films magnifiques que nous avons réunis pour vous, vous verrez des femmes fortes, conscientes de leur intelligence, et souvent de leur solitude.

Des femmes qui souffrent mais qui s’imposent.


Des femmes russes.


Macha Méril